Machine-Laver

Comme elle l’aime sa machine à laver ! Elle la fait vibrer Pour oublier cet enfoiré Cette belle ordure ce gominé Qui n’a jamais aimé Descendre les déchets Changer les oreillers Baiser sa dulcinée Comme elle l’aime sa machine à laver ! Elle lui fait tourner Les fringues et les pensées Elle est Son rêve Read More →

Shunga

Pour mon anniversaire, mes parents, qui connaissent mes péchés mignons, m’ont offert un très beau livre : L’art érotique japonais d’Ofer Shagan. Il s’agit d’une présentation des « shunga » qu’on peut joliment traduire par « images de printemps ». Ces estampes grivoises sont vraiment très belles, parfois drôles ou inquiétantes. L’ouvrage regorge d’illustrations fascinantes.   Le texte m’a Read More →

Guirlande

Les lumières sont fugaces Elles dansent autour de moi S’allument et puis s’éteignent Elles rêvent de ta bouche De tes yeux de tes mains Les lumières m’entrelacent En attendant ta voix En espérant tes pas Les lumières sont fugaces Elles filent comme nos joies.

Ronde-mouette

Elles dansent les mouettes elles dansent Elles dansent sur l’eau sans sel Elles dansent le gris du ciel Elles dansent les mouettes elles dansent La nuit qui vient la vie qui va le temps qui tourne Elles dansent jusqu’à la fin.

Londres-nuit

La nuit à Londres S’habille De couleurs et d’ombres La nuit à Londres Il y a Des ponts de lumières Des citrouilles en robe rose Des baisers de Tamise Des mouettes qui sanglotent Des bières trop vite bues Des bouquets de reine Des bus rougissants La nuit à Londres Une horloge soupire Des frénésies bleues Read More →

Pensee-feuille

Des arbres ouverts comme des mains Tendues vers le ciel Versent sur le sol Des jonchées d’automne De soleils oubliés De feuilles décédées Elles tournent un instant Avant de s’en aller Habiter la terre Si je m’en vais je veux Tournoyer Jusqu’au dernier frisson.

BigBen

Je voudrais Voir danser les rouages Mécanisme infini Derrière les aiguilles Je voudrais Qu’on me montre le temps Faire sa ronde au fond Du ventre de l’horloge Et puis juste une seconde Suspendue à tes lèvres Arrêter tout ça.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sois à moi ma jolie Je t’offrirai Des bouquets de feuilles mortes Des papillons de cendre Novembre verdoyant Sois à moi ma jolie Je t’offrirai Des morsures silencieuses Des rougeoiements de fesses Et un sexe pleureur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A la flotte les souvenirs Oncle perdu chat oublié Les rires de la rue du Moutier N’ont plus d’écho depuis longtemps A la flotte les feuilles mortes Les arbres de la haie Ont tous été coupés A la flotte les cousins Le bleu de la piscine Octobre vous assassine